Prix Clarens du

journal intime

Le prix littéraire qui récompense chaque année la parution d'un journal intime

Page du journal intime de Daniel Arsand / © Daniel Arsand

Lauréat 2020

Mardi 24 novembre 2020, le jury a décerné le Prix Clarens du journal intime à

Ishikawa Takuboku

Un printemps à Hongo

Traduit du japonais par Alain Gouvret,

Préface de Paul Decottignies

Arfuyen

Un printemps à Hongo de Ishikawa Takuboku remporte le Prix Clarens du journal intime 2020 au quatrième tour de scrutin par 4 voix contre 2 au Journal (Tome3, 2000-2003) de Richard Millet (Editions Pierre-Guillaume de Roux) et 2 à Le jour baisse (Journal X, 2009-2012) de Charles Juliet (P.O.L).

 

Présentation du Prix

L’association Les Moments littéraires, en partenariat avec la Fondation Clarens - fondation sous l’égide de la Fondation de France, décerne annuellement un Prix littéraire intitulé « Prix Clarens du journal intime ».

Les principes

Chaque année, le Prix Clarens du journal intime couronne la publication d'un journal intime.

  

L’attention du jury se porte sur les livres parus en première édition durant l'année écoulée, publiés à titre d'éditeur francophone et écrits ou directement traduits en français.

 

La dotation du Prix est de 3.000 €.

Le calendrier

Lors de la deuxième quinzaine de juin, le jury procède à une première sélection d'ouvrages parus depuis octobre.

 

Au cours de la première quinzaine du mois d'octobre, la sélection finale est annoncée.

 

Fin novembre, le jury proclame le nom du lauréat.

 

En décembre, le Prix Clarens du journal intime est remis au lauréat.